Choisir et conserver son poisson avant fumage

Fumer son poisson, c’est à la portée de tous. Cette technique permet à la fois de changer le goût des préparations et de conserver le plus longtemps possible les poissons de saison. Les poissons fumés sont, d’ailleurs, des ingrédients de premier choix pour préparer des repas festifs délicieux et très appréciés de tous. Mais, on le sait tous que les poissons sont des aliments fragiles. Sa manipulation avant et pendant le fumage nécessite plus d’attention et de bonnes pratiques.

Fumage : quel poisson choisir ?

Le fumage de poissons ne date pas d’hier. Les hommes ont déjà adopté cette technique depuis la nuit des temps. Et aujourd’hui encore, cette pratique reste en vogue pour mieux conserver les poissons et pour profiter d’un goût particulièrement délicieux. Mais pour que le fumage soit une vraie réussite, il faut choisir le bon poisson ayant une chair plus épaisse. En général, vous pourrez opter pour n’importe quelle espèce. Mais, les poissons cités ci-après sont idéals :

  • l’anguille,
  • le saumon,
  • la carpe,
  • l’esturgeon,
  • le flétan,
  • le haddock,
  • le kipper,
  • le maquereau,
  • la morue,
  • la sardine,
  • le sprat
  • ou encore la truite.

De préférable, choisissez les poissons de la saison qui ne sont pas en période de reproduction. Il est également porté à votre connaissance que l’absorption de la fumée est plus facile pour les poissons gras comme le saumon.

Le mode de conservation idéal du poisson avant fumage

Les poissons pourriront très vite. D’où la nécessité de bien les conserver avant le fumage dans un fumoir pour mieux garder son goût et sa qualité après l’opération. La conservation du poisson n’a rien de compliqué. Il faut juste savoir que vous ne devrez pas le conserver trop longtemps dans le réfrigérateur. Si c’est possible, préparez-le pour le fumage après l’avoir acheté. Trouver des poissons frais est encore mieux. Pour garder la qualité de votre poisson, il est vivement recommandé de bien laver aussi l’intérieur que l’extérieur. Puis, procédez à la salaison. Cette technique consiste à saler le poisson en utilisant du sel. Vous aurez 2 choix de techniques, le poudrage et le saumurage. La première méthode vous permet de recouvrir votre préparation de sel sec pour la saler et pour absorber l’humidité et la dessécher. Elle prolonge la durée de conservation du poisson. Le saumurage de sa part consiste à plonger le poisson dans un jus salé pour le saler et le parfumer.

Le meilleur choix et la bonne conservation de votre poisson sont des critères importants à ne pas prendre à la légère pour réussir votre fumage. Prenez-les bien en compte pour savourer de délicieux poissons fumés tout au long de l’année.

 

Image : https://pixabay.com/fr/saumon-plat-alimentaire-repas-518032/